Lancement national de la charte Merci le peuplier

Le 25/04/2014

Plus de 60 chefs d'entreprise et professionnels de la filière peuplier sont venus des quatre coins de la France et d'Espagne pour participer au lancement national de la Charte Merci le Peuplier le 24 avril 2014 à Paris.

Un événement attendu depuis longtemps par le directeur de l'usine Drouin, l'un des initiateurs de Merci le Peuplier :

 

« Nous passons là une étape importante pour l'avenir du peuplier en France. Cette charte a donné de très bons résultats dans plusieurs des régions pilotes depuis fin 2011. Le passage au niveau national en est la suite logique et nous en attendons beaucoup pour la gestion durable du peuplier ».

 

Comme l'indique Eric Vandromme, Président du Conseil National du Peuplier (CNP), l'enjeu est de taille :

 

« le niveau de récolte est inchangé depuis une dizaine d'année, mais on reboise aujourd'hui entre une parcelle sur trois et une parcelle sur deux seulement. C'est un non-sens, puisque le bois de peuplier est une des principales ressources renouvelables en France. Il est donc plus que temps d'agir pour assurer l'avenir de la filière et continuer à proposer un matériau écologique, renouvelable, et aux multiples atouts. Veut-on du camembert dans des boîtes en plastique ? »

 

L'opération Merci le Peuplier, pilotée par le CNP, est destinée à relancer les reboisements de peupliers en rapprochant les maillons de la filière et en incitant financièrement les propriétaires de peuplier à reboiser après récolte.

L'opération interpelle : beaucoup de forestiers et d'élus suivent avec attention le développement de la charte Merci le Peuplier. Pour le Conseil Régional de Poitou-Charentes le peuplier est une des ressources renouvelables, transformée sur place par certaines des entreprises les plus importantes de la filière peuplier française. Il envisage d'appuyer l'opération Merci le Peuplier, qu'il estime positive et valorisante pour la filière.

Car cette charte détonne dans le paysage français : ce sont les entreprises elles-mêmes qui ont décidé d'agir pour l'avenir en créant la charte et en participant financièrement aux travaux de reboisement des propriétaires.
Concrètement, ils proposent aux propriétaires, au moment où ils achètent le bois, de signer une convention : le propriétaire s'engage à reboiser, et une fois la replantation réalisée l'acheteur du bois lui remettra 2.50 € par tige replantée. Cela représente près de 500 €/ha.

Pour Emmanuel Naudin, délégué national pour Merci le Peuplier, cette charte est une formidable opportunité :

 

« Face à l'importance du non-reboisement, seule une action cohérente et collective peut renverser cette tendance. D'ailleurs la plupart des entreprises et professionnels que j'ai pu rencontrer comprennent l'intérêt de l'opération et en apprécient la simplicité. Même si cela représente une charge financière supplémentaire, nombreux ont hâte de pouvoir adhérer car c'est se donner une chance d'ouvrir les portes de l'avenir. C'est aussi ça la gestion durable : replanter pour disposer d'une ressource renouvelable locale. »

 

L'événement s'est clos par la signature de la charte nationale par de nombreuses entreprises.

Mot-clé : peuplier