Comment vendre ses peupliers ?

Modes de ventes : comment choisir ?

Lorsque le moment est venu de vendre, plusieurs solutions se présentent au propriétaire : vente de gré à gré, vente groupée, ou contractualisation.

Ventes de gré à gré

Le propriétaire négocie directement et au cas par cas son lot avec un acheteur, intermédiaire ou industriel.

Il est seul devant les risques d’impayés et le bon déroulement du chantier d’exploitation.

Ventes groupées sur pied ou bord de route

La vente groupée consiste au regroupement de l’offre dans le temps et dans l’espace.

Ces ventes sont organisées par un expert forestier ou un organisme de gestion, lesquels définissent dans un "catalogue" d’appel d’offre, les lots, les conditions générales de la vente et les contraintes d’exploitation à respecter, ainsi que les conditions de paiement avec garanties.

La vente est animée par une présentation de chaque lot soumis à la vente tour à tour. Le lot est adjugé à l’offre la plus intéressante, si elle atteint le prix de retrait fixé par le propriétaire.

Entre la diffusion du catalogue et la journée de la vente les acheteurs potentiellement intéressés ont pu aller visiter les parcelles pour établir leur offre de prix.

Actuellement ces derniers se dégagent de plus en plus de ce travail en demandant qu’on leur livre des produits homogènes et correspondant uniquement à leurs besoins. Or dans une forêt et dans un arbre l’hétérogénéité de la matière première récoltée ne correspond pas qu’à une seule utilisation. L’acheteur unique est obligé de revendre la partie de l’arbre ne correspondant pas à ses besoins.

Ils réservent cette façon d’acheter aux essences ou lots de grandes valeurs et de moins en moins aux essences homogènes comme le peuplier et les résineux.

Ventes par contractualisation

Un contrat d’approvisionnement est un accord entre un vendeur et un acheteur, en général un industriel, concernant la fourniture de bois (sur pied ou façonné) ayant des caractéristiques précises (essence, dimensions unitaires, qualité, volume total...), à des dates et lieux définis. Il porte généralement sur plusieurs années.

Les contrats d’approvisionnement permettent à l’acheteur de s’assurer un apport de bois régulier, correspondant exactement à ses besoins, à un prix connu et sans faire de prospection particulière, et au vendeur de vendre ses bois à un prix connu qu’il juge acceptable.

Ce type de contrat est le plus souvent passé entre des coopératives et des grosses industries pour des bois de qualité standard, le plus souvent peuplier ou résineux, car il faut que les caractéristiques du bois vendu soient clairement identifiées et qu’elles soient homogènes d’une livraison sur l’autre.

Le façonnage consiste à livrer une partie de l’arbre à un 1er industriel pour son usage (déroulage), la 2ème partie à un autre (sciage), le bois de trituration à un 3ème (pâte à papier ou plaquettes forestières).

À consulter :


La contribution France Bois Foret : la CVO

Logo France Bois Forêt (png - 26 Ko)

La contribution France Bois Foret est une CVO (contribution volontaire obligatoire).

Elle est collectée auprès des acteurs de la filière bois pour financer des actions collectives.

À consulter :


La certification PEFC

Logo PEFC (jpg - 7 Ko)

PEFC est un système de certification qui garantit que la forêt est gérée durablement.

Les produits à base de bois issus de cette forêt ont un label PEFC reconnu au niveau mondial.

La demande croissante de produits écocertifiés doit inciter les propriétaires forestiers à s'engager dans cette démarche.

À consulter :